Comment faire pour prévenir le paludisme?

Comment prévenir le paludisme naturellement ?

Les traitements naturels préventifs

  1. L’extrait de pépin de pamplemousse et/ou de propolis.
  2. Les huiles essentielles.
  3. Tropic Aroma.
  4. L’argile verte.
  5. Le chlorure de magnésium.
  6. La plante Artemisia Annua.

Comment stopper paludisme ?

Un des axes du control du paludisme est la lutte contre les moustiques vecteurs, par exemple la protection individuelle, par des moustiquaires imprégnées d’insecticides. Aujourd’hui, selon l’Organisation mondiale de la santé, la moitié de la population africaine possède une moustiquaire.

Quel médicament pour prévenir le paludisme ?

– La chimioprophylaxie : c’est la prise de médicaments antipaludiques à visée préventive. Plusieurs médicaments peuvent être utilisés : chloroquine, atovaquone + proguanil, méfloquine, doxycycline. Tous sont à prescription médicale et aucun n’est remboursé dans ce cadre.

Quelle plante soigne le palu ?

L’artémisinine, le principe actif extrait de l’Artemisia annua, est recommandée pour traiter le paludisme en association avec d’autres médicaments à l’action plus prolongée. C’est d’ailleurs un composé incontournable des médicaments contre le paludisme, les CTA (combinaisons thérapeutiques à base d’artémisinine).

Quels sont les moyens de lutte mécanique contre les moustiques ?

(ii) La lutte mécanique : poser des écrans anti-moustiques aux fenêtres et portes, percer des trous dans les pneus usagés et assurer un stockage réglementé des détritus en nettoyant les lieux de décharges sauvages.

Quels sont les moyens pour prévenir la malaria ?

Portez des vêtements clairs qui attirent moins les moustiques que les vêtements sombres. – Pour dormir, ne faites pas l’économie d’une moustiquaire, bordée sous le matelas : c’est la mesure prophylactique la plus efficace contre la paludisme. Vérifiez qu’elle n’est pas trouée, et imprégnez-la d’insecticide.

IL EST INTERESSANT:  Comment réguler le système immunitaire ?

Comment éviter les maladies endémiques ?

Par conséquent, l’élimination des moustiques et la protection individuelle contre leurs piqûres constituent le principal moyen de lutte contre la dengue dans les zones d’endémie. Cette lutte dite anti-vectorielle permet de réduire la transmission de la maladie.

Blog immunologiste