Comment on devient allergique aux acariens?

Dans le cas de l’allergie aux acariens, la cause de l’allergie (l’allergène) n’est pas l’acarien lui-même, mais ses déjections ou sécrétions ainsi que ses débris post-mortem. En la matière, une dizaine sont particulièrement allergisants comme les dermatophagoides (pte-ronyssinus, farinae) et le Blomia tropicalis.

Comment devenir allergique aux acariens ?

Une quantité de 0,25 gramme de squame alimente plusieurs millions d’acariens pendant une durée de 3 mois. Un taux de 2 milligrammes d’acariens par gramme de poussière est susceptible de sensibiliser une personne allergique, et 10 mg par gramme de poussière provoquer une crise d’asthme.

Comment savoir si on est allergique aux acariens ?

Les symptômes classiques de l’allergie aux acariens peuvent ressembler à ceux du rhume et inclure :

  • écoulement nasal clair (rhinorrhée)
  • éternuements répétés.
  • congestion nasale.
  • démangeaisons ou chatouillements au niveau du nez, des yeux ou de la gorge.
  • conjonctivite (rougeur, picotements, écoulement oculaire)

Quel médicament pour les acariens ?

Un spray nasal aux corticostéroïdes ou un antihistaminique par voie orale sont les traitements de choix. Le spray nasal a souvent la préférence. Il s’agit du médicament le plus efficace pour soulager les symptômes au nez et aux yeux. De plus, il est moins cher que les antihistaminiques.

Où vivre quand on est allergique aux acariens ?

Les acariens qui adorent la poussière et les moisissures (favorisées par l’humidité), sont souvent plus présents dans les maisons à la campagne et amplifient le phénomène. Vivre à côté des champs, forêts, bois, ne présente donc pas que des avantages.

IL EST INTERESSANT:  Pourquoi le sida ne tue pas?

Comment eviter allergie acariens ?

Munissez votre aspirateur d’un filtre Hepa (Haute efficacité sur les particules aériennes). Aérez toujours la pièce après avoir passé l’aspirateur. Nettoyez vos sols une fois par semaine. N’utilisez pas les sprays dépoussiérants ni les détergents qui peuvent aggraver les réactions allergiques.

Comment savoir si on est allergique à quelque chose ?

Les symptômes respiratoires

  • nez qui coule clair ou bouché ou qui démange,
  • séries régulières d’éternuements,
  • démangeaisons du nez et/ou du palais.
  • toux ou difficultés respiratoires persistantes, sentiment d’oppression dans la poitrine,
  • essoufflement après un effort ou un fou rire.
Blog immunologiste