Quel examen faire pour savoir si on a la sclérose en plaque?

Comment savoir si on a la sclérose en plaques ?

Le diagnostic de sclérose en plaques est classiquement établi par le neurologue. Depuis 2010, il peut être posé dès la première poussée, à partir d’une seule IRM. Il repose sur un interrogatoire minutieux, un bon examen clinique et des examens complémentaires (IRM, ponction lombaire, prises de sang).

Comment on attrape la sclérose en plaque ?

L’apparition de la maladie nécessite la survenue d’une cause surajoutée (notamment probablement une infection virale) sur un terrain génétique particulier. Attention : même si une infection virale peut être un facteur de déclenchement, la sclérose en plaques n’est pas une maladie contagieuse ni d’origine virale.

Quels ont été vos premiers symptômes de SEP ?

Difficulté motrices: mobilité réduite, coordination difficile. Troubles visuels: vision double, vision trouble, mouvements saccadés des yeux. Fatigue: manque d’énergie ou fatigabilité rapide. Incontinence: incontinence urinaire et fécale, mais également irritation de la vessie.

Quelles sont les douleurs de la sclérose en plaques ?

les douleurs « neuropathiques », liées à l’altération du système nerveux central : brûlure, fourmillement, engourdissement, serrement…, les douleurs ostéoarticulaires, secondaires aux troubles de la marche : tendinites…, les douleurs « psychogènes », liées au stress généré par la maladie.

IL EST INTERESSANT:  Question: Comment sont appelés les cellules du système immunitaire ?

Comment Meurt-on de la sclérose en plaques ?

La SEP n’est pas une maladie mortelle, les personnes atteintes de SEP ont une espérance de vie proche de celles de la population générale. La Sclérose en Plaques est une maladie qui ne fait pas mourir. Elle réduit un petit peu l’espérance de vie.

Quelle maladie ressemble à la sclérose en plaque ?

La maladie de Lyme est une infection causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, qui peut être transmise par la piqûre de certaines espèces de tiques. Chez l’humain, cette affection est susceptible d’entraîner des symptômes graves, tels des troubles neurologiques similaires à ceux qu’on observe dans les cas de SP.

Quelles sont les conséquences d’une sclérose en plaques ?

Les conséquences physiques de la SEP sont probablement les plus connues (limitation de la marche, spasticité, raideurs, troubles urinaires, de la vue, fatigue…), même si les symptômes ne sont pas toujours visibles contrairement à ce que l’on pourrait croire.

Blog immunologiste