Qui peut faire le vaccin hépatite A?

Le vaccin contre l’hépatite A est prescrit par un médecin et remboursé par l’assurance maladie dans certaines conditions. La vaccination peut être réalisée par un médecin ou un infirmier (sur prescription médicale), en libéral, à l’hôpital ou en PMI (pour les enfants jusqu’à 6 ans).

Qui peut faire vaccin hépatite A ?

Vous pouvez être vacciné par votre médecin traitant, par un médecin exerçant dans un centre de vaccination, par votre médecin du travail ou encore par un infirmier (sur prescription médicale). Les enfants de moins de 7 ans peuvent être vaccinés dans un centre de Protection maternelle et infantile (PMI).

Quand se faire vacciner contre l’hépatite A ?

Vaccin contre l’hépatite A

La vaccination contre l’hépatite A nécessite 2 doses à 6 mois d’intervalle. La vaccination combinée hépatite A/B nécessite 2 doses à 6 mois d’intervalle si la personne vaccinée a moins de 16 ans. À 16 ans révolus, il faut 3 doses, la deuxième après 1 mois et la troisième après 6 mois.

Qui peut faire le vaccin hépatite B ?

Vaccination recommandée

La vaccination est recommandée pour les personnes suivantes : Nouveaux-nés de mère porteuse de l’hépatite B. Enfants et adolescents accueillis en collectivité (crèche, institutions….), nés avant le 1er janvier 2018. Personnes ayant des relations sexuelles avec des partenaires multiples.

IL EST INTERESSANT:  Réponse rapide: Comment Appelle t on le test d'allergie?

Comment on peut attraper l’hépatite A ?

Le virus de l’hépatite A (VHA) se transmet par ingestion d’eau ou d’aliments contaminés ou par contact direct avec une personne infectée.

Comment savoir si on est immunisé contre l’hépatite A ?

Il n’existe pas de test’examen spécifique des IgG anti-VHA, par conséquent, un examen détectant les anticorps totaux (IgM et IgG) anti-VHA est utilisé. Si l’examen IgM anti-VHA est négatif, un examen positif pour les anticorps totaux anti-VHA est le marqueur d’une infection ancienne ou d’une vaccination.

Quel vaccin pour hépatite ?

Noms commerciaux, prix et remboursement des vaccins

Nom commercial* Maladies concernées Type de vaccin
Twinrix Adulte® Hépatite A, Hépatite B Bivalent
Engerix B 10® HBVAXPRO 5® Hépatite B Monovalent
Engerix B 20® HBVAXPRO 10® Hépatite B Monovalent
Vaccin Genhevac B Pasteur® Hépatite B Monovalent

Comment se faire vacciner contre l’hépatite B ?

La vaccination se fait en deux injections espacées d’un mois et une 3ème injection 6 à 12 mois après la première.

Pourquoi se faire vacciner contre l’hépatite B ?

Cette vaccination protège très efficacement et est parfaitement sûre chez les nourrissons. Il s’agit d’une protection à long terme qui protègera les enfants vaccinés dans l’enfance lorsqu’ils seront exposés au risque d’acquisition de l’hépatite B à l’adolescence ou à l’âge adulte (rapports sexuels, voyages, etc.)

Pourquoi le vaccin contre l’hépatite B ?

La vaccination contre l’hépatite B permet de prévenir efficacement la maladie. Le vaccin contre l’hépatite B existe depuis 1982. Il a été incriminé dans l’apparition de cas de sclérose en plaques (une maladie dégénérative des nerfs) chez de jeunes adultes à la suite d’une campagne de vaccination dans les années 1990.

IL EST INTERESSANT:  Quelles sont les conséquences d'un manque de lymphocytes?

Quand se faire vacciner contre l’hépatite B ?

Les vaccins contre l’hépatite B disponibles en France nécessitent trois injections. La deuxième injection doit être réalisée au moins un mois après la première et un délai de cinq à douze mois est recommandé entre cette deuxième injection et la troisième.

Comment se faire vacciner en France ?

Les lieux de vaccination

Les informations sur les centres de vaccination et les pharmacies proposant la vaccination se trouvent sur le site sante.fr. Il est également possible de prendre un rendez-vous dans un centre de vaccination par téléphone au 0 800 009 110 (appel et service gratuit).

Comment eviter le vaccin hépatite B ?

Les autres moyens de prévention de l’hépatite B

  1. l’utilisation de préservatifs lors des relations sexuelles ;
  2. l’absence de partage des objets d’hygiène personnels pouvant être source de coupure ou de saignement (brosse à dents, rasoirs, coupe-ongles, etc.) ;
Blog immunologiste