Quel traitement contre une méningite?

Le traitement d’une méningite bactérienne, fungique ou parasitaire est mis en place au plus vite, pour éviter toute complication. Il repose sur des médicaments antibiotiques, antifongiques ou antiparasitaires. Quant aux méningites virales, elles guérissent généralement sans traitement.

Quel traitement pour la méningite ?

Dans le cas des méningites virales bénignes, le traitement consiste à soulager les symptômes : repos et administration de médicaments contre la fièvre et contre la douleur. Les méningites dues au virus de l’herpès nécessitent un traitement antiviral spécifique à base d’aciclovir ou de valaciclovir.

Quel antibiotique pour la méningite ?

Le traitement de référence de la méningite à Listeria est l’amoxicilline (200 mg/kg par jour en 4 perfusions ou en continu) associée à la gentamicine (3 à 5 mg/kg par jour en 1 perfusion). Le sulfaméthoxazole-triméthoprime IV n’est envisagé en monothérapie qu’en cas d’allergie certaine aux pénicillines.

Est-ce qu’une méningite se soigne ?

Les méningites virales ne nécessitent pas d’antibiotiques. Seul un traitement symptomatique est nécessaire, car la plupart des virus responsables de méningites n’ont pas de traitement spécifique et ces infections seront le plus souvent bénignes.

Quelle est la méningite la plus grave ?

La méningite à méningocoques est une forme de méningite bactérienne, une grave infection des méninges qui affecte la membrane du cerveau. Elle peut causer de graves lésions cérébrales et se révèle mortelle dans 50% des cas si elle n’est pas traitée.

IL EST INTERESSANT:  Quels sont les composants d'un vaccin ?

Quels sont les vaccins contre la méningite ?

La vaccination contre les méningocoques de sérogroupes A, C, Y et W (vaccin tétravalent ACYW135) et les méningocoques de sérogroupe B est recommandée chez des personnes se trouvant dans certaines situations de santé très particulières notamment les personnes immunodéprimées.

Quels sont les signes d’une méningite ?

Les symptômes d’une méningite

  • des maux de tête intenses (céphalées) ;
  • une intolérance à la lumière ( photophobie ) ou au bruit (la phonophobie) ;
  • des nausées ou vomissements ;
  • une raideur de la nuque : l’arrière du cou est douloureux et raide lors des mouvements ;
  • un teint gris ou marbré ;
  • des courbatures importantes ;

Est-ce que la méningite est contagieuse ?

En effet, si les méningites bactérienne et virale sont très contagieuses, elles ne le sont pas autant que le rhume ou la grippe. Comme ces maladies courantes, la méningite se transmet par des gouttelettes de sécrétions respiratoires, échangées lors de contacts rapprochés.

Quel examen pour la méningite ?

Pour faire le diagnostic de méningite, il faut analyser le liquide céphalorachidien (LCR), recueilli par une ponction lombaire pratiquée en urgence. L’aspect du LCR permet d’orienter vers une origine bactérienne (présence de pus) ou virale. Une recherche des bactéries (culture) est réalisée.

Blog immunologiste