Quel vaccin contre le pneumocoque ?

Il existe deux vaccins contre le pneumocoque constitués de fragments de différents sérotypes de pneumocoques : l’un contient 13 sérotypes de pneumocoques (PREVENAR 13) est 13-valent, l’autre contient 23 sérotypes de pneumocoques (PNEUMOVAX) est dit 23-valent.

Quand faire le vaccin pneumocoque ?

Vaccin contre les pneumocoques

La vaccination nécessite une ou plusieurs doses selon l’âge et l’état de santé. La vaccination contre les pneumocoques (Prevenar13®) est recommandée dès l’âge de 2 mois et jusqu’à 5 ans, pour protéger contre les infections à pneumocoques (méningites, pneumonies, infections du sang).

Pourquoi faire le vaccin pneumocoque ?

La vaccination contre les pneumocoques concerne tous les nourrissons ainsi que les personnes de tout âge qui sont atteintes de certaines maladies chroniques ou d’un déficit de l’immunité. Elle protège des infections graves dues au pneumocoque comme les pneumonies et surtout les méningites et septicémies.

Quand faire le vaccin Prevenar ?

Prevenar 13 terminent le schéma de vaccination avec Prevenar 13. est recommandée entre l’âge de 11 et 15 mois. l’âge de 11 et 15 mois (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques). est recommandée entre l’âge de 11 et 15 mois (voir rubriques Mises en garde et précautions d’emploi et Propriétés pharmacodynamiques).

IL EST INTERESSANT:  Comment obtenir le vaccin contre la grippe gratuit ?

Comment faire le vaccin Pneumovax ?

Le vaccin est administré par injection dans le muscle ou profondément sous la peau Votre médecin ou votre infirmier/ère devra éviter d’administrer à vous ou votre enfant l’injection dans la peau ou dans un vaisseau sanguin.

Quand faire le vaccin contre la bronchite ?

* Après l’âge de deux ans, la vaccination n’est recommandée que pour les enfants et les adultes à risque (absence de rate, infection par le VIH, etc.).

Quand faire le vaccin Pneumo 23 ?

Le vaccin est recommandé chez les sujets âgés de 2 ans et plus présentant un risque accru de morbidité et de mortalité dû aux infections à pneumocoques.

Quelles sont les infections invasives à pneumocoque ?

Les infections invasives à pneumocoque désignent les infections à pneumocoques plus graves et plus invasives, comme la bactériémie, la septicémie, la méningite et l’ostéomyélite, dans lesquelles la bactérie peut être isolée de sites normalement stériles.

Quel vaccin pour la coqueluche adulte ?

En France, le vaccin contre la coqueluche est toujours combiné à d’autres vaccins (notamment diphtérie, tétanos et poliomyélite). Les vaccins destinés aux rappels chez l’enfant et l’adulte (BOOSTRIXTETRA, REPEVAX) contiennent des doses réduites d’antigènes coquelucheux afin d’être mieux tolérés.

Quel vaccin après 65 ans ?

Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite : Rappel à 65 ans, puis tous les dix ans. Grippe saisonnière : Vaccination chaque année pour toutes les personnes âgées de 65 ans et plus. Zona : Pour les personnes entre 65 et 74 ans.

Quel est le nom du vaccin contre le zona ?

Le vaccin vivant atténué, appelé Zostavax, est composé du virus affaibli. Il est autorisé pour les personnes âgées de 50 ans et plus. Son efficacité pour prévenir le zona est d’environ 65 %, mais diminue avec l’âge et le nombre d’années écoulées après la vaccination.

IL EST INTERESSANT:  Quand faire vacciner un chiot ?

C’est quoi le vaccin Pneumovax ?

C’est un vaccin composé de pneumocoques de 23 sérotypes différents. Il ne contient aucun germe vivant. Il est utilisé dans la prévention des infections à pneumocoques chez les personnes fragiles (chimiothérapie anticancéreuse, immunodéprimé, ablation de la rate, insuffisance cardiaque…).

Comment faire un vaccin ?

Comment est injecté le vaccin ? Une désinfection locale est toujours pratiquée. La grande majorité des vaccins sont inactivés (absence de particule vivante) et sont injectés par voie intramusculaire profonde. Les vaccins vivants atténués sont injectées par voie sous-cutanée.

Comment faire le vaccin antigrippe ?

La réponse Infovac : D’une façon très concise et en dehors des patients sous anti-coagulant, pour la vaccination grippe d’un patient adulte : piquer en IM au niveau d’un des 2 deltoïdes (avec comme principe de demander au patient si droitier ou gaucher, de quel côté il dort, quel côté il préfère être piqué…

Blog immunologiste