Réponse rapide: Quels vaccins pour mes poules?

Quand il faut vacciner les poussins nouveaux nés ?

Le vaccin contre la bronchite infectieuse est réalisé en nébulisation (brumisation) à 1 jour, 21 jours puis à 6/7 semaines. Vers 15 semaines (3.5mois), on fait un rappel des 3 vaccins.

Comment faire une piqûre à une poule ?

Administrer les injections IM profondément dans le muscle. Utiliser une aiguille suffisamment longue pour traverser la peau, les tissus sous-cutanés et les tissus adipeux, et atteindre le muscle.

Comment vacciner les poussins ?

Normalement, les oiseaux de basse-cour devraient être vaccinés au couvoir, par injection dans l’œuf au moment du transfert de l’incubateur à l’éclosoir ou par voie sous-cutanée le jour de l’éclosion.

Quels soins pour les poules ?

Les poules aiment la routine : donnez-leur à manger deux fois par jour à heures fixes, en donnant par exemple 1/3 de la ration le matin et 2/3 le soir. Changez l’eau, nettoyez les mangeoires et les abreuvoirs. L’eau doit rester abondante et fraîche en toutes saisons.

Comment faire une injection tout seul ?

Tenez la tige de la seringue comme on le fait une fléchette. Tenez le muscle autour de cette région afin qu’elle soit stable et sécuritaire. Insérez l’aiguille directement à travers la peau à l’angle droit (angle de 90°) dans le muscle. Essayez d’exécuter cette action rapidement.

IL EST INTERESSANT:  Qui peut avoir la rougeole?

Comment se piquer tout seul ?

Ne touchez pas l’aiguille et ne lui permettez pas de toucher autre chose. Pincer un pli de la peau au site d’injection. Insérez délicatement l’aiguille dans le pli à un angle de 45 degrés sous la peau. Relâchez la peau et injectez lentement le médicament.

Quand vermifuger les poussins ?

Le vermifuge pour poules est généralement utilisé en traitement préventif 2 fois dans l’année, une première fois au printemps, puis à l’automne. Les poussins doivent être vermifugés dès leur première sortie.

Comment se comporte une poule qui va mourir ?

Les symptômes sont une forte fièvre, un abattement, une déshydratation accompagnée de grande soif, une perte d’appétit. Les poules atteintes présentent souvent des plumes hérissées et des troubles respiratoires et nerveux.

Blog immunologiste